Conséquences du jeu excessif sur l'entourage

Les conséquences du jeu excessif sur l'entourage varient selon les situations et selon la nature du lien qui unit le proche et le joueur. Les conséquences ne sont pas les mêmes selon qu'il s'agisse d'un conjoint, d'un enfant ou d'un parent par exemple. Ci-dessous sont listées les conséquences négatives que les proches rapportent le plus souvent.

Problèmes financiers
Miser de l'argent peut provoquer des pertes de revenus, une diminution de l'argent épargné et des dettes. Les factures (loyer, assurances), les impôts, les crédits et les emprunts non payés peuvent mener au surendettement, affectant la vie matérielle, sociale et psychologique de la famille du joueur. Le surendettement peut dans certains cas conduire la famille à une situation de précarité importante.

Retrait social
Fréquemment, les proches du joueur diminuent progressivement les contacts qu'ils entretiennent avec l'extérieur. Le retrait social est une stratégie de survie car de cette façon, la famille évite de s'exposer et de montrer aux autres ses difficultés. En effet, la honte ressentie et la peur d'être stigmatisé empêchent les personnes de parler. L'autonomie et l'équilibre des membres de la famille sont ainsi sacrifiés au profit d'un équilibre précaire du système familial.

Effets sur la santé émotionnelle
Plus les problèmes de jeu durent, plus le proche est à risque de ressentir des sentiments de désespoir, de tristesse, d'impuissance, de culpabilité, de honte, de colère ou de frustration. Ces émotions peuvent envahir les autres sphères de la vie des proches (difficultés au travail ou à l'école, par exemple).

Effets sur la santé physique
En lien avec les difficultés émotionnelles, des symptômes physiques peuvent apparaître, tels que des maux de tête, de dos, des troubles gastro-intestinaux, de la fatigue, etc. Il est cependant fréquent que le lien avec les difficultés vécues ne soit pas fait.

Perte de confiance envers le joueur
De part les attitudes du joueur, un climat de méfiance s'installe : rendez-vous manqués, promesses non tenues, absence de réponse aux besoins affectifs, tous ces éléments poussent fréquemment les membres de la famille à manquer de confiance les uns envers les autres.

Réduction des responsabilités du joueur
Le joueur ayant des difficultés à assumer son rôle familial et les responsabilités qui vont avec, ces dernières se distribuent sur les autres membres de la famille qui peuvent alors s'épuiser à essayer de sauver la situation.

Effets sur les enfants
La présence d'un jeu excessif chez un des parents peut avoir des répercussions chez l'enfant. Le jeu et les conduites associées peuvent notamment donner lieu un processus appelé parentification. L'enfant aura tendance à assumer de plus en plus de tâches et de responsabilités abandonnées par l'adulte joueur. Par exemple, il arrive que l'enfant s'occupe de certaines tâches administratives ou ménagères inadaptées à son âge. Dans certaines situations, il se peut que les besoins de base de l'enfant soient négligés. Il est alors important de recourir rapidement à l'aide de professionnels.

Menaces de suicide/violence physique et psychologique
Dans certaines situations, les problèmes de jeu peuvent entrainer des menaces suicidaires de la part du joueur ou des actes de violence physique ou psychologique envers l'entourage. Il est important de réagir rapidement en cherchant de l'aide auprès de professionnels.

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?