Les « pièges » des jeux de hasard et d'argent

La notion de hasard et les fausses croyances sur le jeu :

La notion de hasard implique qu'il est impossible de contrôler l'issue d'un événement ; celui-ci est imprévisible. Pourtant, les participants aux jeux de hasard et d'argent ne réalisent pas toujours que le jeu repose sur le hasard. Certains joueurs développent une perception de contrôle illusoire à l'égard des jeux ; en développant des stratégies personnelles, ils croient pouvoir vaincre le hasard avec leur adresse et leurs habiletés. Ils surestiment ainsi leurs probabilités subjectives de gagner.

Différents termes sont utilisés pour qualifier ces perceptions illusoires : certains parlent de « fausses croyances », d'autres de « cognitions erronées » ou encore de « pensées ou croyances irrationnelles ». Tous ces termes définissent des pensées qui vont à l'encontre des principes logiques des jeux de hasard et d'argent.  Ces perceptions faussées s'appuient sur un élément commun : le fait d'associer des événements indépendants les uns des autres pour prédire l'issue du jeu.

Plusieurs recherches ont montré que les perceptions erronées jouent un rôle important dans l'acquisition et le maintien des habitudes de jeu. Elles incitent le joueur à reprendre et à poursuivre ses activités de jeu, même s'il n'en est généralement pas conscient. Une étude menée par Ladouceur (2004) a montré que c'est le taux de conviction de la véracité des perceptions erronées qui est plus élevé (et non la quantité de perceptions erronées) chez les joueurs considérés comme « pathologiques », que chez les joueurs considérés comme « occasionnels ».

Quels types de pensées erronées peuvent présenter les joueurs ? Elles sont regroupées habituellement en trois catégories : la non-reconnaissance de l'indépendance des tours; les illusions de contrôle; les superstitions.

La non-reconnaissance de l'indépendance des tours :

Des événements sont considérés comme indépendants lorsque chacun est unique en soi et n'a pas de lien avec le précédent ni avec le suivant. Aucun de ces événements ne peut aider la personne à prédire l'événement suivant. Dans les jeux de hasard, cette condition est essentielle : chaque tour, chaque partie est un événement indépendant qui n'est déterminé d'aucune façon par le résultat des parties précédentes. L'absence de lien rend donc inutile l'observation des résultats ou l'idée de découvrir une certaine structure du jeu, dans le but de prédire un résultat prochain !

Exemples :

  • «A la roulette, je mise toujours sur le même nombre. Je commence par choisir un nombre qui n'est pas sorti depuis longtemps. Ensuite, je ne le lâche pas! Chaque perte me rapproche du moment où il va sortir gagnant!»
  • «C'est intéressant de se renseigner sur combien a sorti une machine dans la journée. Choisir une machine qui n'a pas encore sorti d'argent de toute la journée est une bonne stratégie!»
  • «Après avoir perdu plusieurs fois de suite avec des petits montants d'argent, j'augmente mes mises car je suis tout près du but!
  • Croire que la probabilité qu'apparaisse un pile, après une série de 30 faces, est plus grande ou plus petite
  • Penser que la suite 88888 a moins de probabilités de sortir que la suite 37481

Les illusions de contrôle

Quand le joueur considère que ses actions influent sur ses chances de gagner, pense accumuler de l'expérience en jouant de plus en plus et crée des stratégies pour vaincre les exploitants, il entretient une illusion de contrôle.  Le marché des jeux de hasard et d'argent tire parti des illusions des joueurs et en stimule de nouvelles.  Des études montrent que plus le joueur participe activement au jeu de hasard (en pressant sur des boutons, en choisissant des chiffres ou des images, etc.) plus il est en proie à des illusions de contrôle. Ainsi, on trouve de nombreux jeux qui offrent une abondance de possibilités. Ces différentes options ont pour but de laisser croire au joueur qu'il peut maîtriser le hasard et qu'il agit sur le résultat du jeu, mais ce n'est qu'un leurre destiné à renforcer le comportement de jeu !

Exemples :

  • Observer les «cycles» de gains ou de pertes sur une machine ou un jeu
  • «Tester» la machine ou le jeu avec de petites sommes d'argent
  • Miser plus quand la machine «commence à sortir de l'argent»
  • Calculer mentalement le nombre de paris, le temps entre les mises, etc.
  • Varier différents lieux de jeu pour les «tester»
  • Miser sur des chiffres favoris
  • Miser sur les mêmes chiffres de partie en partie
  • Ralentir ou accélérer le rythme de jeu
  • Lancer les dés avec plus de force si on veut un numéro élevé (et vice-versa)
  • Penser que selon le moment où on «arrête» la machine à sous, le résultat sera différent

Les superstitions

Elles font partie de la catégorie des illusions de contrôle et se caractérisent par le fait de croire qu'un objet ou un comportement fait gagner ou apporte de la chance. Par la pensée superstitieuse, le joueur croît améliorer sa capacité à prédire le jeu.  Elles ont un caractère ritualisé, magique ou sacré qui détermine en partie le comportement des personnes qui les entretiennent. Pour cette même raison, les joueurs ont souvent de la peine à les verbaliser et certains tentent même de les camoufler. Exemples de pièges liés à des superstitions :

  • Accomplir des rituels (toucher un objet, faire un geste, penser à quelque chose) avant ou pendant le jeu

  • Ne pas jouer à certains endroits, à certaines machines ou à certains jeux parce qu'ils «portent malchance»

Références:

  • Ladouceur, R. (2000). Le jeu excessif, comprendre et vaincre le gambling. Montréal: Editions de l'Homme.
  • Ladouceur, R. (2004). Perceptions among pathological and nonpathological gamblers. Addictive Behaviours, 29, 555-565.
  • Toneatto, T. & Nguyen, L. (2007). Individual characteristics and problem gambling behaviour. In G. Smith, D. C. Hodgins & R. J. Williams (Eds), Research and measurement issues in gambling studies (chap. 11, pp. 279-303). Amsterdam: Academic Press.
bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?