Crimes et délits

« Le jeu excessif peut-il amener à commettre des actes illégaux ? »


Certaines personnes touchées par des problèmes de jeu vont en effet recourir à des activités illégales pour financer leur pratique de jeu ou pour tenter de se sortir de difficultés financières liées au jeu. 

Les délits les plus fréquents sont les vols, les fraudes et escroqueries diverses. Les données des lieux d’aide spécialisés indiquent que 10 à 20% des personnes consultant pour un jeu excessif ont eu recours à de telles pratiques. On notera que souvent, au moment du vol ou de la fraude, le joueur pense pouvoir rendre l’argent volé après avoir gagné, considérant donc son acte plus comme un emprunt que comme un vol.

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?