Jeunes

 

« Les jeunes sont-il plus à risque ? »

Oui. Différentes études indiquent que les adolescents et jeunes adultes sont plus à risque (2 à 4 fois plus) de développer des problèmes de jeu. Une étude suisse* menée auprès de lycéens et d’apprentis a identifié que plus d’un tiers d’entre eux a joué à des jeux d’argent au cours des 12 derniers mois, que 4.3 % présentent un jeu dit "à risque", et 1.3 % un jeu problématique.

Ces observations montrent l’importance de mener des actions de prévention auprès des jeunes, au même titre que dans le domaine des abus de substances ou d’autres conduites à risque.

* Suris, Akré & al., 2011

 

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?