Personnes à risque

« Qui peut être touché par le jeu excessif ? Existe-il des prédispositions? »

Il n’y a pas de profil-type de joueur excessif. Le jeu excessif peut toucher tous les âges et toutes les catégories sociales de la population. Néanmoins, les statistiques nous indiquent que les problèmes de jeu excessif se manifesteraient plus fréquemment chez des personnes de sexe masculin, jeunes, avec un statut socio-économique modeste, séparées ou divorcées et présentant des traits impulsifs.

D’autre part, pour une personne donnée, certains facteurs apparaissent statistiquement associés à l’apparition d’un problème de jeu :
•    Avoir une accessibilité croissante au jeu
•    Avoir grandi avec le jeu (exemples de la famille ou des proches)
•    Avoir commencé à jouer jeune
•    Avoir gagné un lot élevé lors des premiers comportements de jeu
•    Avoir une confiance erronée dans la chance de gagner (fausses croyances)
•    Jouer pour échapper à la solitude, à l'ennui ou à la détresse
•    Avoir tendance à l'impulsivité
•    Avoir des problèmes financiers
•    Vivre une situation difficile comme une perte ou du stress
•    Jouer pour affronter des problèmes de santé ou une douleur physique
•    Avoir des problèmes d'alcool ou de drogue
•    Avoir des problèmes de santé émotionnelle.

 

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?