Pertes d’argent

« Combien faut-il perdre d’argent pour que l’on parle de jeu excessif ? »

 

Ce n’est pas le montant des pertes d’argent qui détermine si une personne présente un jeu excessif ou non. En effet, la perte d’une certaine somme d’argent (par exemple 100 francs) peut avoir des conséquences très différentes selon les moyens financiers dont on dispose. D’autre part, si les problèmes financiers sont très fréquents chez les personnes qui ont un jeu excessif, ce ne sont bien évidemment pas les seuls problèmes qui peuvent en découler. Il est fréquent qu’une personne qui présente un problème de jeu rencontre des problèmes familiaux (par exemple des tension familiales ou un divorce), des problèmes sociaux (par exemple un désintérêt pour les activités sociales habituelles ou un isolement social), des problèmes professionnels (par exemple des difficultés à se concentrer au travail, des retards ou même un licenciement), ou encore des problèmes de santé physique (par exemple une fatigue ou des douleurs musculaires) ou émotionnelle (par exemple de l’anxiété, de la dépression, ou des idées suicidaires). 

La perte de contrôle du comportement de jeu (de manière répétée, jouer plus souvent et plus d'argent que prévu) et les conséquences négatives sont des indicateurs plus fiables de jeu excessif que les sommes d'argent perdues.

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois