Entourage

« Comment réagir envers un proche (conjoint, enfant, parent, ami, etc.) qui a une pratique excessive des jeux vidéo/Internet ? »

 

Les parents, le/la conjoint/e, les proches en général, sont souvent les premiers à s’inquiéter d’une possible utilisation excessive des jeux vidéo ou d’Internet. Ils expriment souvent se sentir dépassés par cette nouvelle forme de culture de l’information, de la communication et des loisirs. Cela peut se traduire par des peurs relatives aux effets supposés d’Internet ou des jeux vidéo : peur que la personne ne fasse pas la différence entre le monde réel et le monde virtuel, qu’elle se déstructure et se désocialise, qu’elle fasse de mauvaises rencontres, peur d’une identification malsaine à des personnages de jeux vidéo, peur d’une transposition de la violence de certains jeux vers la réalité. Parfois, l’entourage observe avec inquiétude des changements dans le comportement du joueur ou de l’internaute : augmentation du temps passé devant les écrans mais aussi retrait, irritabilité, désinvestissement des activités sociales et scolaires/professionnelles. 

Plusieurs experts (par exemple Griffiths, 2003 ; Tisseron, 2008) ont formulé des conseils pratiques destinés aux parents. Certaines des peurs manifestées par les parents sont liées à une méconnaissance des jeux vidéo ou des activités pratiquées sur Internet. Pour pallier à cela, il est conseillé de s’informer sur le contenu des jeux ou des activités sur Internet, par exemple en demandant au joueur ou à l’internaute de nous faire découvrir en direct son monde virtuel ; cela peut être l’occasion d’instaurer un dialogue autours de ces activités, de les dédramatiser. Les parents devraient par ailleurs être attentifs aux contenus des jeux vidéo et des pages Internet visités par leurs enfants. Les normes PEGI (voire FAQ relative) aident à se faire une idée des jeux adaptés à l’âge de ses enfants. Il est recommandé également de communiquer avec eux sur les bénéfices et les risques potentiels d’Internet. Les experts conseillent également de mettre des limites à l’utilisation des jeux vidéo et d’Internet et d’encourager une pratique collective plutôt qu’individuelle. 

Qu’en est-il des proches de joueurs/internautes adultes ? Dans les situations ou l’activité de jeu ou sur Internet pose problème, il semble important de rappeler que l’entourage n’a pas la capacité de changer le comportement du joueur/de l’internaute. Le changement ne peut venir que de la personne elle-même. Toutefois, l’expérience montre que certaines attitudes tendent à maintenir voir aggraver le problème, alors que d’autres semblent favoriser le changement. Dans la mesure du possible, il vaut mieux éviter de surveiller la personne, ou de tenter de contrôler ses comportements; il vaut mieux éviter également de chercher à l’excuser, ou de vouloir la protéger en essayant de réduire les conséquences de ses actes.

Une attitude plus constructive consiste à lui expliquer calmement les conséquences que son comportement avec les jeux vidéo ou avec Internet a sur vous, et à la laisser face à la responsabilité de ses actes. En parallèle, il est important pour les proches de se recentrer sur eux, et d’essayer de rétablir l’équilibre dans leur propre vie. 

Enfin, rappelons que les difficultés liées à l’utilisation des jeux vidéo ou d’Internet sont le plus souvent transitoires et sont fréquemment l’expression d’une crise (familiale, conjugale, scolaire, professionnelle…).  N’hésitez pas à faire appel à des professionnels en cas de besoin.

bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?