Personnes à risque

« Qui peut être touché par la pratique excessive des jeux vidéo ou d’Internet ? Existe-t-il des prédispositions ? »


Il n’existe pas de profil-type du joueur problématique ou de l’internaute problématique. La pratique excessive peut toucher les jeunes comme les adultes. Toutefois, les statistiques actuelles montrent, d’une part, que les hommes seraient plus touchés par la problématique, d’autre part, que les adolescents seraient plus à risque.

Les études menées sur les facteurs associés à une pratique excessive comportent des limites, notamment sur le plan de la sélection des participants: elles sont le plus souvent menées auprès d'adolescents et sont réalisées à l'aide de questionnaires passés via des sites de jeu vidéo online ou via des forums dédiés au jeu vidéo. Les résultats ne sont donc pas forcément représentatifs de la population générale!

Voici les facteurs qui ressortent le plus souvent comme liés à une pratique excessive :

  • Manquer de confiance en soi ou être timide et introverti
  • Jouer pour éviter certaines situations problématiques (sociales ou familiales)
  • Ne pas savoir gérer les émotions fortes
  • Avoir vécu des fortes émotions lors des premiers jeux vidéo
  • Avoir des problèmes de santé émotionnelle
  • Avoir des problèmes scolaires ou professionnels
  • Avoir une accessibilité facile à Internet ou aux jeux vidéo
  • Vivre des périodes de crises identitaires, notamment l’adolescence
  • Ne pas se sentir gratifié dans le monde réel
bandeau bottom CJE - Centre du jeu excessif UNIGE - Université de Genève IMSP - Institut de Médecine Sociale et Préventive CHUV - Centre Hospitalier Universitaire Vaudois

Accepter les Cookies ?